PAS DE MESSE LE MARDI 7 DÉCEMBRE

 

 

L’AUMÔNERIE DE L’HÔPITAL DE COURBEVOIE RECHERCHE SON NOUVEAU RESPONSABLE

Nous recherchons un responsable pour l’aumônerie de l’hôpital Rives de Seine, site de Courbevoie.

La mission consiste à visiter les malades, être en lien avec les soignants, se faire le relai auprès des paroisses. Cette mission se vit en équipe et s’enracine sur une formation continue. Il s’agit d’un poste à temps partiel rémunéré (2 demi-journées)

Vous êtes intéressés, contactez Sophie Flurin : pastorale.santé@diocese92.fr

Actualités
Temps de l’Avent

A partir du 28 novembre 2021, nous entrons dans le temps de l’AVENT. C’est le début d’une nouvelle année liturgique pour l’Eglise.

Lire la suite

« Apportez votre trésor et vous recevrez la bénédiction en abondance » (Malachie 3 :10)

De nombreux passages de la Bible nous rappellent que donner, c’est avancer dans le Royaume de Dieu et gagner la vie éternelle. Fidèles envers

Lire la suite

« Il nous est impossible de nous taire ! » Actes 4,20

Tel est le thème retenu pour la semaine missionnaire mondiale du 17 au 24 octobre 2021. Les apôtres Pierre et Jean viennent de guérir à

Lire la suite

Agenda à venir
07 Jan 2022

Le vendredi 7 janvier 2022 à 19h30 : Dîner des jeunes

15 Mar 2022

Semaine de la mission St Adrien : mardi 15 mars au dimanche 20 mars

16 Avr 2022

Le samedi 16 avril 21h : vigile pascale avec baptêmes

39 rue Berthelot, COURBEVOIE, 92400, France.

Voir le bullettin paroissial
PRIÈRE : LE SILENCE

Notre Dieu, accorde-nous le silence, cette plage où nous pourrons nous retrouver.

Écarte de nous ces essaims de paroles, qui bourdonnent, tourbillonnent et piquent comme les abeilles, à l’entour de nos ruches assaillies.

Délivre-nous du trop grand nombre des sollicitations et des remises en question.

Permets-nous d’aller en force, là où les oiseaux se taisent, où les pas s’assourdissent, où le ciel lui-même ne pèse plus sur nos têtes comme un couvercle flamboyant.

Notre Dieu, donne-nous le silence comme seul compagnon pour le moment désirable à nos cœurs. […]

Notre Dieu, visite-nous avec le silence, toi qui ne parles pas tout le temps, mais qui te tais, toi qui ne harcèles pas l’humanité, mais qui la laisses être, toi qui te tiens dans le retrait, pour que nous vivions dans la détente de ta paix.

Permets que ce silence nous régénère et nous rajeunisse, pour que nous en sortions, brillants et parés de neuf, comme le soleil au matin.

Permets-nous l’interruption recréatrice du silence, où pourra mûrir une vie rafraîchie.

Apprends-nous à nous taire, quand nous ne pourrions plus que répéter et nous affaiblir.

Apprends-nous à faire taire, quand nous ne saurions plus que bavarder et envahir.

Apprends-nous à jouir du silence, qui est le bruissement du monde et le dépliement du cœur.

Notre Dieu, toi es la Parole même, nous te remercions pour le silence, où nos vies reposent.

André Dumas

La fête du Sacré-Cœur

La fête du Sacré-Cœur est célébrée le vendredi qui suit la fête du Saint Sacrement (ou Fête-Dieu), c’est-à-dire le troisième vendredi après la Solennité de Pentecôte. D’après sainte Marguerite-Marie Alacoque, religieuse du monastère de la Visitation de Paray-le-Monial, l’institution de la fête du SacréCœur lui est demandée par le Christ, lors d’une apparition privée, en juin 1675. Après un temps de discernement, le témoignage de Marguerite-Marie est recueilli et appuyé par ses supérieures et par le père jésuite Claude La Colombière. Mais ce n’est que le 6 février 1765 que le pape Clément XIII institue officiellement la fête du Sacré-Cœur, d’abord en Pologne, puis en France. Il faudra attendre 1856 pour que cette fête soit inscrite dans le calendrier liturgique de toute l’Eglise par le Pape Pie IX. Deux
siècles pour fonder une dévotion très répandue dans le monde catholique aujourd’hui.

Liens Utiles