Actualités
Invitation à un temps de prière en ligne chaque soir

« Demeurez dans mon amour… » Invitation à un temps de prière en ligne chaque soir cette semaine de prière pour l’unité des

Lire la suite

Pour tenir compte du couvre feu

Pour tenir compte du couvre feu l’accueil du vendredi est avancé de 16h30 à 17h30 et celui du mercredi est supprimé

Lire la suite

Messes dimanche 17 et 24 janvier

Les dimanches 17 et 24 janvier il y aura deux messes, une à 9h et la seconde à

Lire la suite

Agenda à venir

Voir le bullettin paroissial
Veillez, tenez-vous prêts

Nous approchons de la fin de l’année liturgique et de la fête
du Christ, Roi de l’univers. Les textes nous invitent à prendre
la tenue de service et à nous tenir prêts, pour la venue du
Seigneur. Cela ne doit pas nous faire peur, mais nous inciter
à la vigilance !
C’est bien d’ailleurs ce qui nous est demandé, à chacun,
chacune individuellement, de prendre nos responsabilités
dans le cadre du confinement actuel, en appliquant les gestes
barrière et en portant le masque, tout en limitant les contacts
sociaux.
Le coronavirus est là, invisible, tapi sur les surfaces que nous
touchons, voletant dans l’air que nous respirons. Il nous faut
veiller à nous protéger et à protéger les autres. Ce
confinement est un acte politique, décidé pour des raisons
médicales.
Néanmoins, cela rejoint l’aspect moral des relations entre les
personnes. La première règle est bien le respect dû à chacun,
chacune ; la deuxième est l’attention à l’autre ; et la
troisième la bienveillance dans toutes nos relations
interpersonnelles.
Ces trois règles peuvent être exprimées d’une autre manière :
« Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse ;
fais à autrui ce que tu voudrais qu’on te fît ; agis avec
bienveillance auprès de ton prochain. » Et donc, avoir un bon
comportement social constitue bien, aussi, un acte moral
responsable.
Pour un chrétien, ce langage fait écho à la Bonne Nouvelle
de l’Evangile annoncée dans nos églises, où l’Amour de
Dieu et l’amour du prochain sont indissociables (Mt 22, 37-
39).

Nos églises vont rester ouvertes, mais nous ne
pourrons plus, sauf évolution des décisions de
confinement, célébrer l’eucharistie ensemble le
dimanche, et même en semaine.
Ce n’est pas une raison pour désespérer ; car nous
conservons la faculté de PRIER à la maison, seul ou
en couple ou en famille ; et c’est là l’occasion
d’approfondir notre relation personnelle à JésusChrist.
Prier les uns pour les autres, notamment pour ceux et
celles qui sont seuls, prier pour les malades, les
personnes handicapées, les sans-abris, les migrants…
Il y a vraiment de quoi faire : prier avec une bible
(2084 pages dans la nouvelle version liturgique !),
prier avec un missel annuel ou mensuel, prier avec le
chapelet, prier en faisant « oraison », prier « la prière
des heures » que prient chaque jour le pape, les
évêques, les prêtres, les moines et moniales, les diacres
et de nombreux baptisés, etc… Tout est accessible sur
internet avec un ordinateur ou un smartphone.
Alors, chers frères et sœurs en Jésus-Christ, avec le
confinement nous avons du temps, veillons et prions
avec foi notre Dieu bon et miséricordieux.

Francis DESPRES, Diacre

Le Christ a vaincu la mort

Le Christ a vaincu la mort : il nous ouvre le chemin de la vraie vie

Jean Paul II.

En priant pour les morts, l’Eglise contemple
avant tout le mystère de la Résurrection du Christ qui,
par sa Croix nous obtient le salut et la Vie Eternelle.
La Croix du Seigneur nous rappelle que toute vie
est habitée par la lumière pascale, qu’aucune situation
n’est totalement perdue, car le Christ a vaincu la mort
et nous ouvre le chemin de la vraie vie.
Dans l’attente de voir la mort définitivement vaincue,
des hommes « continuent sur terre leur pèlerinage ; d’autres,
ayant achevé leur vie, se purifient encore ; d’autres enfin
sont dans la gloire et contemplent la Trinité dans la pleine
lumière ». Notre prière fraternelle vient au secours de ceux
qui sont en attente de la vision béatifique.

Liens Utiles